Le peuple au Moyen Âge: études et reconstitution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le peuple au Moyen Âge: études et reconstitution

Message  Admin le Dim 17 Juin - 16:03

je reprend ici une discution que j'ai eu avec greg sur son forum ...










Voici le sujet de discussion sur les représentations du peuple au MA ou plutôt le manque de représentation.
Je pense que la faute vient des académiques (historiens) qui étudient de longue date la chevalerie ou bien les Vikings à travers leurs figures de proue. L'histoire XIXe siècle tient beaucoup de l'hagiographie médiévale (les héros de l'histoire de France). Les usages populaires (donc à portée des reconstituteurs) découlent de ce lourd héritage.
Avec la revue des Annales, au début du XXe siècle, notre héros national, Marc Bloch propose une histoire totale. C'est à dire multiplier les approches et les méthodes des disciplines scientifiques pour comprendre la société médiévale (géographie, philologie, etc.). On lui doit au milieu d'un lourd et riche héritage des études sur le servage et la fameuse transition de l'esclavage antique au servage médiéval (donc on touche directement à la paysannerie).

Dans les années 70, quand Robert Fossier demandait à Duby pourquoi il ne prenait jamais en considération le peuple et n'étudiait que l'aristocratie (Guillaume le Maréchal, Bouvines, etc.), ce dernier répondait avec son style particulier :
<BLOCKQUOTE>
J'aime voir ce que j'étudie, et dans le noir, on ne voit pas".</BLOCKQUOTE>
Traduisons: nous possédons de maigres sources (écrites) sur la période, produites par un milieu (élite) pour ce même milieu (élite). Il est donc plus facile de reconstituer la période au regard de ces sources (en négligeant 80% de la société) que d'avancer à l'aveuglette en étudiant le petit peuple.

Mais depuis le milieu des années 70 et les travaux de Fossier (le village, L'enfance de l'Europe 1980), le peuple des campagnes prend vie. A sa suite, Duby écrira des textes sur les paysans. Et l'école française suivra. La naissance de l'archéologie médiévale, toute jeune discipline historique, il y a 30 ans, a permis de nuancer le témoignage des sources et de repenser la société médiévale. De grands chantiers en France ont retrouvé par exemple la vie au village et le concept de castrum.

Dans mon cas, étudier l'Islande au MA au regard de l'Europe féodale, nous avons un faible matériaux textuel. Les sagas sont des sources trompeuses (narratives) et sont produites par un milieu aisé, pour un milieu aisé. Les sagas ne parlent que trop peu des pauvres gens (mon sujet de prédilection = les indigents, nécessiteux). On parle de héros islandais, riches descendants de Vikings, puis grands chefs de guerre, imitant l'aristocratie du XIIIe siècle européen.
Les "vraies" sources (traditionnelles j'entends) sont les chartes, les inventaires ecclésiastiques, les lois et les annales study .

Or la dernière thèse d'histoire, faite par mon collègue & ami Viðar Pálsson (Banquet et don dans la société norroise) n'utilise QUE les sagas (des Islandais, contemporaines et royales) pour représenter l'histoire de l'Islande. Dans son étude sur les Magiciens, le philologue F-X Dillmann s'est déjà fait reprocher de n'avoir utiliser que les Livres de la colonisation et les sagas des Islandais pour reconstruire ce qu'il appelle "l'Islande ancienne".
Donc ces deux exemples, dans deux disciplines diverses (histoire, philologie), montrent qu'on utilise les sagas (car faciles d'accès et riches d'un point de vue narratif) pour reconstruire l'histoire de la société islandaise scratch .

Je répète l'écueil de cette approche: on néglige un pan entier de la société (imaginez écrire l'histoire de l'Angleterre au XIIIe s avec seulement en main les textes de Chrétiens de Troyes Mad ) + on oublie les documents historiques fondamentaux.
Dans ces textes, très lacunaires j'entends, on possède sur l'organisation d'une petite église par exemple des informations sur la vie locale, sur les pauvres gens et la communauté, mais aussi sur l'homme puissant du coin et son rapport au pouvoir.

Ecrire une histoire des pauvres, une histoire de la paysannerie ou bien du servage en Islande n'est pas prêt d'aboutir. On parlera volontiers de l'élite, des fameux "chefs" islandais. Les gens ignorent l'organisation de la vie de la communauté, celle des paysans modestes. Pourtant ce sont eux qui représentent encore une fois l'essentiel de la population islandaise. J'essaie donc, modestement, de comprendre le pouvoir en Islande à travers les échelons de la société, en commençant par le bas et en liant les puissants (surtout ecclésiastiques puis tardivement les seigneurs) à leur base populaire.

Pour ajouter un dernier mot, sur la reconstitution. Voici pour moi l'origine historique et culturelle de ce fait: on a des jarl-machin peu d'esclaves et de paysans. L'explication sociale reprend ce que dit Fred, ces gens ont des vies qu'ils jugent médiocres et veulent s'en défaire et rêver en devenant des seigneurs, chevaliers, Vikings redoutables le temps d'un week end en camp. Il y a du fantasme, de la double personnalité si l'on veut, dans cette démarche... Ne serait-ce que dans les pseudo qui deviennent pour certains leur seconde peau Wink . Le gars timide du bureau, humilié par ses collègues et son boss peut supporter la semaine sachant que le dimanche, il sera peinturluré en Jarl Ragnar le Viking.

Je pense que cette discussion doit être prolongée car je n'ai pas dit l'essentiel. Vous avez tous plus d'expérience que moi dans ce domaine précis

_________________
"il est illusoire de se préoccuper de la biodiversité sauvage sans assurer d'abord une biodiversité cultivée"
avatar
Admin
Admin

Messages : 1041
Date d'inscription : 29/11/2009
Age : 44
Localisation : 76440 grumesnil

Voir le profil de l'utilisateur http://laitdejument.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple au Moyen Âge: études et reconstitution

Message  Admin le Dim 17 Juin - 16:05

de FG :



déjà pour la grande majorité ne regarde que les tombes des riches , ou l'on trouve épées cotte de maille , etc

mais le péon lui quand il est mort il transmet tout à ces enfants et surtout on recupère tout et on refais du neuf avec du vieux .

on ne voit pas sa pour la pluspart des reconstituteurs , c'est pour sa que des gens comme moi ou thorvald aventure , ou l'ours , etc , nous ne sommes pas ou plus invité à des fetes . la dernière en date une fete à 01h00 de voiture de chez moi avec 100 reconstituteurs et nous pauvres péons pas invité ...

on reviens sur la démarche de l'ours à fabriquer des objets utile et non esthètique car combien de personnes etaient riche chez les vikings , pour pouvoir se passer de travail ? à mon avis pas beaucoup ...

_________________
"il est illusoire de se préoccuper de la biodiversité sauvage sans assurer d'abord une biodiversité cultivée"
avatar
Admin
Admin

Messages : 1041
Date d'inscription : 29/11/2009
Age : 44
Localisation : 76440 grumesnil

Voir le profil de l'utilisateur http://laitdejument.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple au Moyen Âge: études et reconstitution

Message  Admin le Dim 17 Juin - 16:06

de Greg :



Entièrement d'accord Fred. On a une "majorité invisible" : les péons, comme tu dis !
Les tombes font déjà partie de l'élite. Idem chez les Vikings. Pour les péquenots, au Haut MA on a les nécropoles. Seul le riche a le droit à sa tombe. Plus tard, la chrétienté interdira d'enterrer des objets dans la tombe et on aura un deuxième phénomène (lié au village et à l'église de village = inecclesiamento pour jargonner), qui dure encore dans nos campagnes: une église paroissiale et un cimetière autour. Enterrés au même endroit, mais comme la tombe doit ne contenir rien d'autre qu'un cadavre, on a des décorations extérieurs (tombeaux, mausolées, etc.).

Et des reconstituteurs comme vous, malheureusement vous ne faites pas "vendre" dans un spectacle pour beaufs où on veut voir des crétins ferrailler avec des casques à cornes. Alors que l'idéal, je l'ai dit plusieurs fois, serai de voir véritablement un travail de forge ou bien Fred qui laboure son champ !

Enfin, tu as raison, tout le monde travaillait chez les Vikings (même les riches !). La saga de Thord le Terrible (en ligne sur le forum) raconte l'histoire d'un talentueux charpentier (Thord), ce qui ne l'empêche pas d'être un Viking et un chef islandais. L'artisanat était valorisé à l'époque. On parle en islandais d'iþrott, de "talents". Snorri Sturluson en dénombre quelques-uns qui vont du sport pur à l'art poétique, en passant par la forge.

_________________
"il est illusoire de se préoccuper de la biodiversité sauvage sans assurer d'abord une biodiversité cultivée"
avatar
Admin
Admin

Messages : 1041
Date d'inscription : 29/11/2009
Age : 44
Localisation : 76440 grumesnil

Voir le profil de l'utilisateur http://laitdejument.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple au Moyen Âge: études et reconstitution

Message  Admin le Dim 17 Juin - 16:06

de FG :



merci pour les précisions

" sa serais vraiment bien si tout les crétins de la reconstit pouvaient lire ce que tu as ecrit ..."


Dernière édition par Admin le Dim 17 Juin - 16:07, édité 1 fois

_________________
"il est illusoire de se préoccuper de la biodiversité sauvage sans assurer d'abord une biodiversité cultivée"
avatar
Admin
Admin

Messages : 1041
Date d'inscription : 29/11/2009
Age : 44
Localisation : 76440 grumesnil

Voir le profil de l'utilisateur http://laitdejument.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple au Moyen Âge: études et reconstitution

Message  Admin le Dim 17 Juin - 16:07

de greg :



Le problème, c'est qu'ils se font une idée et ne veulent pas voir au-delà. Ils "arrangent" à leur sauce les documents qu'ils peuvent glaner ici ou là...
Si un jour je devais me lancer dans le reconstitution, je ferai un clerc de campagne je crois. Il faudrait plus d'esclaves, de paysans et d'artisans chez les Vikings.
Ces gens ne lisent pas beaucoup, car "Viking", encore aujourd'hui est une INSULTE en langue scandinave ! Dans les sagas, les bons paysans islandais luttent contre les pirates Vikings qui viennent (Norvégiens) piller leur côtes et voler leur troupeaux.
Egill fils de Grimur est un personnage craint par la communauté, inique et cruel, un anti-héros.
Les gens choisissent de lire ce qu'ils veulent dans les sagas ! Il est mal vu de rester Viking toute sa vie et les "vieux" vikings des sagas vieillissent mal et restent mauvais.

Ce qui compte avant tout, c'est de tenir sa maison, d'être apprécié par ses voisins et de pouvoir donner à manger aux pauvres 2x par an ! Voilà une vie "acceptable" par la communauté ! pirat

_________________
"il est illusoire de se préoccuper de la biodiversité sauvage sans assurer d'abord une biodiversité cultivée"
avatar
Admin
Admin

Messages : 1041
Date d'inscription : 29/11/2009
Age : 44
Localisation : 76440 grumesnil

Voir le profil de l'utilisateur http://laitdejument.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple au Moyen Âge: études et reconstitution

Message  Admin le Dim 17 Juin - 19:04

la suite ici http://islandica.icelandforum.net/t110-discussion-le-peuple-au-moyen-age-etudes-et-reconstitution#241

_________________
"il est illusoire de se préoccuper de la biodiversité sauvage sans assurer d'abord une biodiversité cultivée"
avatar
Admin
Admin

Messages : 1041
Date d'inscription : 29/11/2009
Age : 44
Localisation : 76440 grumesnil

Voir le profil de l'utilisateur http://laitdejument.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple au Moyen Âge: études et reconstitution

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum